Moins de dossiers de surendettement en France

942
views
Moins de dossiers de surendettement en France

Le surendettement, c’est-à-dire l’incapacité de pouvoir rembourser ses dettes, est en phase de se réduire sur le territoire tricolore, une nouvelle rassurante notamment grâce aux nombreuses lois ayant vu le jour ces dernières années.

Législation et surendettement

Christine Lagarde, ce nom vous dit sûrement quelque chose, c’est notre ancienne ministre de l’économie et actuelle présidente du FMI (Fonds Monétaire International), qui avait mis en place la loi sur le crédit à la consommation en 2010 afin de stopper l’hémorragie du crédit renouvelable en autre, ainsi que les mauvaises pratiques des organismes financiers. 7 ans après, le bilan est positif puisque le rapport de 2016 annonce 194 194 personnes ayant déposé un dossier de surendettement auprès de la Banque de France, soit une baisse de 10,6% par rapport à 2015.

L’origine du surendettement

Se retrouver en situation de surendettement peut être lié à un acte volontaire ou un acte involontaire. C’est-à-dire que certains emprunteurs vont contracter des crédits et accumuler des dettes dans le cadre de leur consommation, c’est ce que l’on appelle un surendettement actif.

A contrario, certains emprunteurs vont devoir faire face à un imprévu financier, ce que l’on appelle un incident de la vie, par exemple une séparation, un accident ou encore la perte d’un emploi.  Dans ce cas précis, le surendettement n’est pas lié à un acte de suraccumulation de crédits, il est indépendant de la volonté de l’emprunteur.

Il faut donc être prudent sur la souscription des crédits, éviter les emprunts renouvelables et toujours s’assurer de ne pas dépasser le taux d’endettement de 33%.